“Recorders greate and smale”     out on cd !!

 
 

« Recorders greate and smale » : L’ensemble de flûtes à bec à la cour d’Angleterre du XVIe siècle – des œuvres en trois à six parties de polyphonistes flamands, anglais et italiens

À la cour d’Angleterre du XVIe siècle, l’ensemble de flûtes à bec jouissait d’un statut très envié, ce qui était largement dû au fait que le roi Henri VIII jouait lui-même avec passion de cet instrument. En effet, un inventaire de sa collection d’instruments constitué après sa mort comprenait pas moins de 76 flûtes à bec. Au cours de la première partie de son règne, le répertoire de la flûte comprenait principalement des œuvres vocales en trois et quatre parties, et des « consorts » issus de compositeurs anglais et flamands, tels que Loyet Compère, William Cornysh (ii), Robert Cowper, Robert Fayrfax, Heinrich Isaac, Hayne van Ghizeghem, Philippe van Wilder et Henri VIII lui-même.


Cependant, tout cela changea lorsqu’en 1539, cinq frères de la famille Bassano quittèrent Venise pour l’Angleterre, afin de former un ensemble à cinq flûtes, auquel vint même s’ajouter, en 1550, un sixième membre. La formation à six de l’ensemble n’a plus évolué jusqu’en 1630 et fut en fait, du point de vue historique, le tout premier ensemble de flûtes à bec professionnel. Le répertoire de l’ensemble était très varié : fantaisies, in nomines, danses et œuvres vocales par des compositeurs anglais tels que Byrd, Tallis, Tye, et Antony Holborne, mais aussi madrigaux, motets et chansons par des compositeurs italiens et flamands tels que Giovanni Ferretti, Alfonso Ferrabosco (I et II), Luca Marenzio, Horazio Vecchi et Orlandus Lassus.

[ set-list ]





[ Traduction : Pascal Plissonneau ]